Skip to main content

Pandémie et Biodiversité

Il existe une corrélation évidente entre l’activité humaine, ses conséquences sur l’environnement et ces pandémies issues du règne animal qui se transmettent à l’homme (zoonose). SIDA, EBOLA, SARS, MERS, H1N1 et maintenant COVID-19 en sont tous des exemples récents.
Depuis la révolution industrielle, le genre humain n’a de cesse de produire plus, pour vendre plus et gagner plus, réduisant le citoyen lambda en simple consommateur. Plus récemment, la Mondialisation effrénée et ses accords de libre-échange ont amplifié au niveau global la production, l’extraction, la délocalisation et le transport de fret à un nouveau jamais connu auparavant, entraînant avec elle une déforestation, une urbanisation et une industrialisation effrénées qui ont détruit la biodiversité et les habitats naturels de nombreuses espèces animales, quand celles-ci n’ont pas totalement disparu.
Résultat: ce chamboulement généralisé de la planète n’a jamais autant rapproché géographiquement les humains des animaux sauvages, ni forcé autant d’interactions entre eux, si bien que nous avons offert à ces microbes du monde animal des moyens d’arriver jusqu’au corps humain et de s’adapter.

Pingouin | Biodiversité | Collectif Eco-Solidaire Corée Taïwan

Pour aller plus loin

Une sélection d’articles pour approfondir le sujet

“Contre les pandémies, l’écologie.”

@Mondediplomatique du 17/3/2020

La Pandémie, face sombre de la mondialisation?

Prof. Frédéric Keck (CNRS)

C’est en altérant la vie sauvage que l’Homme accroît le risque d’épidémies

@30millionsdamis Mars 2020

Et en images…

COVID-19 : “Ce qui nous attend pourrait être encore pire” 18:42

@LeMedia.fr 29 mars 2020

L’homme a abattu toutes les frontières virales. L’épidémie de Covid-19 en est la démonstration : les prévisions scientifiques se réalisent, et l’effondrement de la biodiversité s’accompagne de pandémies plus fréquentes et désastreuses.

Nous y voilà, nous y sommes 4:09

@Imagine2050 16 décembre 2018

« On est obligés de la faire, la Troisième Révolution ? » demanderont quelques esprits réticents et chagrins. Oui. On n’a pas le choix, elle a déjà commencé, elle ne nous a pas demandé notre avis. C’est la mère Nature qui l’a décidé.