Skip to main content

Le Covid-19 à Taïwan

Taïwan : 23,5 millions d’habitants. 441 cas.

Alors que les morts s’accumulent en France et ailleurs, Taïwan connaît aujourd’hui son 12ème jour de suite sans aucun nouveau cas de COVID-19.

Exclue de l’OMS, proche géographiquement et économiquement de la Chine, on aurait pu croire que Taïwan deviendrait une zone à haut risque. Mi-janvier, une première personne revenant de Wuhan s’est présentée à l’aéroport de Taoyuan pour informer les médecins et les autorités qu’elle était vraisemblablement porteuse de cette nouvelle maladie pneumonique encore non identifiée. Dès le 20 janvier, les vols en provenance de Wuhan sont contrôlés et filtrés. En plein Nouvel an chinois, les premières mesures sanitaires sont prises par le gouvernement taïwanais : distributeurs d’alcool et de gel hydroalcoolique, rationnement des masques, prolongation des vacances pour les établissements scolaires, mise en place de tentes spéciales Coronavirus à l’extérieur des hôpitaux …

Personnes portant des masques | Covid-19 Taïwan | Collectif Eco-Solidaire Corée Taïwan

Pas de confinement

Une réaction anticipée, tirée d’une première expérience pandémique en 2003, a permis à Taïwan de ne comptabiliser que 441 cas dont 7 décès.

 

Contrairement à de nombreux autres pays du monde, l’île n’a connu aucun confinement. Le gouvernement a simplement recommandé à la population de ne pas se rendre dans des lieux trop fréquentés et a limité certains espaces publics (café, boîte de nuit, KTV…) à un nombre maximum de personnes. Les taïwanais se sont montrés conciliants avec leur gouvernement. Sous peine de forte amende, toute personne revenant de zone à risque devait être placée en quatorzaine en autogestion, ou en quatorzaine officielle.

Lorsque, mi-mars, l’Europe voyait le nombre de cas augmenter de manière exponentielle, une deuxième vague de contamination a touché Taïwan. Les cas étaient principalement importés par des taïwanais revenant de l’étranger. En plaçant directement en isolation les voyageurs de retour sur le sol taïwanais, la contamination locale a été limitée.

Masque pour le Covid-19

Transparence du gouvernement

Dans le cadre du COVID-19, le gouvernement taïwanais tient chaque soir des conférences de presse.

La façon dont le gouvernement Taïwanais gère les personnes à risque ou bien les personnes porteuses du Coronavirus a, sans aucun doute, porté ses fruits.

Chaque soir, le CDC (Center of Disease Control) annonce le nombre de personnes isolées, testées, porteuses du coronavirus mais aussi les personnes soignées et sorties de l’hôpital. L’historique des cas confirmés est aussi annoncé. Cela permet de prévoir la propagation potentielle du Coronavirus. Le gouvernement joue la carte de la transparence et toutes les informations cruciales et mesures à prendre sont révélées à la télévision.

Les personnes porteuses du Coronavirus sont isolées dans des chambres d’hôpital. Pour sortir, elles doivent être testées négativement à 3 reprises. Cela peut prendre 10 jours … voir 2 mois.

Au total : 441 cas dont 350 importés, 55 locaux et 36 d’un équipage de la marine nationale.

Parmi ces cas, quelques français vivant ou voyageant à Taïwan. Retrouvez ci-dessous, le témoignage de Jérémy, contaminé à Taïwan,

Témoignage : Être positif au Covid-19 à Taïwan

Interview réalisée le 10 mai

Découvrez le témoignage de Jérémy, français de Taïwan, ancien malade du Coronavirus.

Pour aller plus loin

Une sélection d’articles pour approfondir le sujet

Restons en contact et suivez-nous

Laissez-nous votre adresse email ou suivez-nous sur les réseaux sociaux Instagram et Facebook.

[sibwp_form id=1]