Le Collectif Eco-Solidaire aux élections consulaires 2021

Les co-listières et co-listiers de notre liste sont toutes et tous membres du Collectif Éco-Solidaire Corée Taiwan, une organisation informelle de citoyens français des deux pays, déjà très actifs au sein de nos communautés. Notre objectif principal est de recréer du lien social et de la solidarité dans nos communautés fracturées, notamment avec les personnes les plus éloignées physiquement ou socialement des centres traditionnels d’expatriation.

Que fait déjà le Collectif Eco-Solidaire?

A Taipei et Séoul, nous organisons une Bouquinerie Solidaire qui fonctionne sur du bénévolat et des dons de livres en français. Chacun peut ainsi à sa guise emprunter toutes sortes de livres dans un fond de plusieurs centaines d’ouvrages (et qui grossit au fil des jours), et ce gratuitement. Nos activités couvrent également des ateliers créatifs pour enfants, des clubs de lecture, des ateliers pour adultes, un ciné-club mensuel avec des films français sous-titrés en coréen ou en chinois pour que les familles binationales notamment puissent y venir ensemble, des projections-débats (en présentiel ou en virtuel) sur des sujets de société et environnementaux. Chaque membre du Collectif peut ainsi développer des activités là où elle/il vit. Par exemple, nous animons un jardin partagé à Séoul en collaboration avec une association locale de protection de l’environnement. A Kaohsiung se tient chaque mercredi un café solidaire lors duquel chacun peut venir échanger sur ses sujets de préoccupation mais aussi emprunter des livres en français et faire de nouvelles connaissances.

Toutes nos activités sont gratuites et ouvertes à l’ensemble de notre communauté.

Pourquoi se présenter aux élections consulaires?

Etre représentant de la communauté en tant que conseiller consulaire, nous aiderait à élargir notre contribution pour la communauté française en Corée ou à Taïwan. C’est pour cela que nous avons aussi constitué une liste pour les élections consulaires 2021.

Notre programme pour les élections consulaires 2021

Ce qui suit présente notre programme et actions pour les élections consulaires 2021, que nous menerons si nous sommes élus pour occuper un siège de conseiller consulaire.

Les principes de notre candidature :

un Mandat Collectif

Grâce à notre modèle de Mandat Collectif, nous garantirons une proximité humaine et locale afin d’être au plus près de chacun et notamment des plus isolés géographiquement ou socialement

une Platforme interactive

Notre plateforme intéractive et informative (notre site internet) intègre vos suggestions et vous rend compte de nos actions

une Consultation Citoyenne

Nous vous consulterons régulierement afin d’enrichir notre plan d’action au plus près de vos priorités et de vos besoins. Pour les demandes individuelles et confidentielles, un référent unique sera choisi au sein du collectif, selon son expertise.
Notre profession de foi pour les élections consulaires 2021 Voir en PDF

Notre programme pour les élections consulaires 2021

Au printemps 2020, nous avions lancé une consultation citoyenne auprès des françaises et français établis en Corée du Sud et à Taïwan. Les résultats de cette consultation nous ont permis de construire un programme d’actions prioritaires qui répondent directement aux préoccupations des membres de la communauté française sur place.

Depuis mai 2020, nous avons mis en place des actions concrètes pour la communauté, que vous retrouverez dans les parties activités, actu ou ressources de ce site.

Notre programme détaillé s’articule en 4 parties liées aux institutions, à l’enseignement, à la protection sociale et à la culture. Voici tous les détails ci-dessous.

Notre mandat collectif : implication citoyenne

Le mandat collectif est une expérimentation citoyenne pour penser la politique autrement et démontrer que l’exercice d’un mandat électoral est réalisable par chaque citoyenne et citoyen. Il est né d’un groupe de personnes qui partagent les mêmes idéaux et se construit progressivement pour s’adapter à l’évolution de ses missions.

L’élitisation de la vie politique nous a habitué à personnifier la représentation politique. Il nous paraît ainsi naturel d’avoir un/e unique représentant/e dont nous n’évaluons le travail qu’à l’occasion de nouvelles élections. Si cette forme de représentation n’empêche pas l’élu·e d’accomplir son travail correctement, elle perpétue néanmoins une vision du pouvoir démocratique trop limitée.

Si dans un mandat politique, la figure de l’élu.e est importante en tant qu’incarnation d’un projet, la qualité de son action dépendra toujours du réseau d’acteurs qui fonde son mandat, qui le co-construit. Penser la politique collectivement, c’est la dépersonnaliser et la rendre plus autonome et plus durable. C’est faire de la politique ce qu’elle est par essence : l’organisation de la vie collective par ses membres et garantir une proximité géographique avec ceux et celles qui résident loin des consulats et ambassades.

Comment fonctionne le mandat collectif ?

La tête de liste, si élue, sera le ou la titulaire officiel du mandat de conseiller des Français de l’étranger comme le demande le cadre réglementaire actuel. C’est à lui ou elle que reviendra la responsabilité de siéger aux conseils consulaires, aux conseils des établissements scolaires de Taiwan et de Corée du Sud, de participer aux réunions annuelles à l’ambassade, etc. Ce sera enfin l’interlocuteur privilégié du consulat.

Les membres du Collectif se réuniront régulièrement pour traiter les demandes personnelles de nos concitoyens dans le respect de la confidentialité, c’est-à-dire de façon anonymisée. La variété des profils et des expériences regroupés dans ce Collectif permettra de mieux appréhender chaque situation particulière. C’est également lors de ces réunions que sera élaborée la feuille de route qui devra être portée par l’élu.e au sein des réunions institutionnelles.

Les membres du collectif se répartissent les différentes tâches :

  • Des permanences de proximité selon la zone géographique de résidence de chaque membre notamment sous forme de “café solidaire”.
  • Un suivi des demandes et dossiers individuels pour lesquels ils ont été saisis,
  • Un suivi de l’actualité législative et administrative portant sur les droits des Français de l’étranger,
  • Un soutien à la mise en œuvre de projets citoyens dans la circonscription,
  • L’organisation d’événements publics et de débats en lien avec la vie communautaire,
  • La rédaction de lettres d’information régulières, des publications sur les réseaux sociaux.

Et si penser collectif est toujours beaucoup plus difficile que de déléguer à une seule personne, nous croyons en l’intelligence d’équipe et non en l’omniscience d’une seule personne. Nous avons conscience que construire des valeurs et une stratégie d’action communes requiert du temps, de l’écoute, de l’apprentissage mutuel mais nous sommes convaincus que le ré-enchantement de la politique doit se construire dans cette voie.

Redynamiser notre réseau consulaire

Variable d’ajustement de tous les gouvernements, les services publics sont mis à mal par les politiques publiques successives (RGPP sous le Président Sarkozy, MAP sous la présidence Hollande, Action Publique 2022 pour le Président Macron). Toutes ces politiques n’avaient qu’un seul but, diminuer les effectifs dans les postes consulaires, coûte que coûte : fermeture de consulats, vente de bâtiments historiques, abandon d’actes de service public… Une hémorragie à arrêter d’urgence ! Nous souhaitons redynamiser notre réseau consulaire, le rendre attractif, efficace, accessible, citoyen et public.

Transparence et communication des activités

AC.1 Mise en place d’un outil de contact direct pour informer et consulter la communauté française des sujets les concernant.

AC.2 Mise en ligne des agendas et comptes rendus (anonymisés) des réunions du conseil consulaire.

AC.3 Mise en place de permanences régulières en présentiel et distanciel, pour recevoir les questionnements des citoyens de notre conscription.

AC.4 Organiser une réunion trimestrielle en distanciel lors de laquelle l’ambassadeur et le consul rendront compte de leurs activités et répondront aux questions des citoyens.

AC.5 Développer les échanges avec les chefs d’îlots pour renforcer un maillage de proximité.

Services publics & partenariats publics-privés

AC.6 Inclure dans les politiques d’achats publics des critères carbone et de responsabilité éthique et environnementale.

Gestion consulats/ambassades

AC.7 Garantir la prise en compte de critères environnementaux dans les plans de rénovation ou de travaux dans les ambassades et consulats. Mise en place de zones de verdure, jardins partagés, utilisation de matériaux durables, entreprises partenaires locales et certifiées durables.

AC.8 Soumission par les postes consulaires des bilans issus du programme «Ambassade verte » du Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères (MEAE) : Renforcer à l’échelle internationale le caractère exemplaire de l’engagement de la France en matière de développement durable ; Faire du réseau diplomatique une vitrine des savoir-faire français; Atteindre la neutralité carbone.

AC.9 Revendiquer la redynamisation du réseau consulaire par l’augmentation des effectifs dans les postes diplomatiques, la remise en place de services abandonnés (actes notariés, certificats de vie, aides au rapatriement, …). Une personne supplémentaire à demi-temps, au minimum, semble indispensable pour le bon fonctionnement du consulat de Séoul.

AC.10 Demander la réorganisation des horaires d’ouverture des consulats ou leur ouverture le samedi matin pour permettre aux Français géographiquement les plus éloignés d’avoir accès aux services diplomatiques et état civil. Insister pour que soient développés au maximum les services en ligne du consulat pour nos compatriotes les plus éloignés.

Justice & Sécurité

AC.11 Obtenir la création dans les consulats et ambassades de commissions d’aide aux personnes victimes de violences conjugales.

Accès pour tous à un enseignement de qualité

Pour des centaines de milliers de familles françaises résidant à l’étranger, la question de l’accès à l’enseignement de leur choix pour leurs enfants demeure primordiale, en particulier s’il s’agit de les scolariser dans le système scolaire français à l’étranger. Beaucoup de ces familles sont très fortement attachées à la possibilité d’assurer un enseignement en français à leurs enfants, notamment lorsqu’ il s’agit de familles bi-nationales.

Elles ont accès à des écoles et lycées français de l’AEFE, c’est à dire à un enseignement conforme aux attentes du ministère de l’Éducation nationale qui exerce une cotutelle surcette agence avec le MEAE. Ces écoles et ce réseau éducatif, enviés par de nombreux pays, donnent tout son sens à la formation citoyenne des enfants français à l’étranger dans une logique d’ouverture internationale et de coopération avec les pays d’accueil. Ils constituent l’un des principaux services qui rattachent fortement les Français de l’étranger et leurs enfants à leur pays d’origine. Cet enseignement présente de nombreux avantages bien au-delà de la langue : des méthodes pédagogiques originales de la maternelle jusqu’au bac, une possibilité d’assurer la continuité pédagogique en cas de retour en France, un accès facilité à l’enseignement supérieur en France.

Mais toutes les familles n’ont pas accès au réseau AEFE et celles qui sont hors réseau doivent être l’objet d’une attention toute particulière (modernisation de l’offre CNED, soutien au réseau FLAM…). Le réseau AEFE a subi une forte dégradation en raison du retrait de l’État, accéléré par les politiques incohérentes du gouvernement Macron: coupes budgétaires brutales en 2017, suppressions inédites dans leur ampleur de postes de fonctionnaires détachés, quand , « en même temps », le président Macron annonçait sa volonté de doubler les effectifs des élèves d’ici 2030 (!)…

1.1 Bourse & Scolarité

Les enveloppes globales et le nombre de dossiers recevables, ajournés ou rejetés doivent être consultables par chaque personne sur le site du consulat tout en préservant l’anonymat total des demandeurs de bourse.

Ces éléments basiques de transparence n’étaient pas systématiquement appliqués, il nous faut les revendiquer. Au fil des années, on remarque que l’un des facteurs de la baisse des enveloppes des bourses dans le monde est le non-recours aux aides par les familles. Ce qui n’est pas consommé une année, n’est plus remis au budget de l’année suivante.

Les bourses scolaires sont de l’argent public et en ce sens, elles requièrent une gestion transparente avant et après la commission. Peu de parents le savent, mais le montant global de l’enveloppe d’où sont réparties les bourses en commission, est un montant négocié et flexible. Il ne s’agit pas d’un montant plafond.

En amont de chaque commission consulaire de bourse, les postes consulaires sont tenus de communiquer aux membres de la commission le montant de l’enveloppe de référence initiale proposée par l’AEFE (l’agence pour l’enseignement du français à l’étranger) ainsi que la somme des besoins calculés sur la base des dossiers instruits. Si les besoins sont supérieurs à l’enveloppe de référence initiale, l’AEFE et le poste consulaire sont tenus de rechercher des solutions pour les mettre en adéquation en amont de la commission.

Ce n’est donc pas lors de la commission que ces ajustements sont réalisés mais en amont, pour assurer que chaque dossier est évalué par rapport à ses besoins et non par rapport à l’enveloppe disponible. En commission, toute pression exercée par un agent consulaire pour réduire la quotité attribuée à une famille au prétexte d’un effort collectif à réaliser pour “tenir dans l’enveloppe” est irrecevable et doit être dénoncée. Les quotités sont évaluées et calculées selon les besoins et les types de revenus de la famille.

Une fois la commission réalisée, il importe que ces montants soient publiés et connus de tous, les noms et les montants attribués à chaque famille effacés.

EE.1 Demander la baisse des frais de scolarité CNED dans un contexte de progression de l’enseignement à distance et développer les bourses pour les élèves n’ayant pas accès à des établissements français via des aides CNED garanties par critères géographiques et non économiques.

EE.2 Insister pour une augmentation de l’enveloppe totale des bourses (programme 151) pour faire face à l’enchérissement des frais de scolarité et demander la gratuité de la cantine et des transports pour tous les bénéficiaires de bourses, même partielles.

EE.3 Revoir le barème et modes d’attribution des bourses pour les foyers monoparentaux et les couples séparés.

En cas de violence conjugale avérée, reconnaissance automatique de la famille comme monoparentale pour le dépôt de bourses.

Inclure la prise en charge des frais paramédicaux comme pour les transports dans les décisions de bourse.

EE.4 Assouplir, accélérer et faciliter l’accès aux bourses AVS ( auxiliaire de vie scolaire ) ou AESH (Accompagnant des élèves en situation de handicap) pour accompagner l’inclusion dans les établissements AEFE des enfants français souffrants de handicap ou des élèves à besoins éducatifs particuliers (EBEP).

1.2 Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE)

EE.5 Pour pérenniser un véritable service public, demander l’augmentation à 50% (actuellement de 30%) la part de financement de l‘Etat des établissements de l’AEFE.

Interdire les visuels de sponsoring dans les établissements.

EE.6 Soutenir la création du LIFT à Taipei s’il trouve des locaux abordables, tout en s’assurant que les frais d’écolage soient nettement inférieurs à ceux de Taipei European School.

EE.7 Favoriser le recrutement d’enseignants titulaires.

Demander à revenir sur le décret qui limite la durée de détachement à 6 ans pour les professeurs résidents afin d’assurer une véritable continuité pédagogique.

EE.8 Demander l’harmonisation des rémunérations et avantages sociaux entre salariés de droit français et contrats locaux : A travail égal, salaire égal.

1.3 Initiatives pédagogiques

EE.9 Faire des lycées français une vitrine des avancées sociétales, écologiques et d’équité.

Promouvoir l’échange de connaissances et d’opinions dans le contexte éducatif :

Education civique et citoyenne renforcée, débats, réflexion à l’échelle de la classe, de l’établissement pour la mise en place d’actions concrètes.

Renforcer et proposer des dispositifs éducatifs accompagnant la prise d’initiatives et la sensibilisation à l’écologie, au développement durable, à l’égalité et à l’antiracisme, à l’inclusivité, à l’interculturalité (éco-délégués, Fridays for Future, Lundi verts…)

EE.10 Encourager l’ensemble des établissements du réseau à adhérer à la démarche E3D (Établissements en Démarche de Développement Durable, label du Ministère de l’Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports).

EE.11 Créer ou labelliser un partenariat avec la direction d’un ou plusieurs établissements coréens et taiwanais pour multiplier les passerelles entre les deux systèmes d’enseignement.

1.4 Soutien scolaire

EE.12 Mieux accompagner les déplacements des jeunes de et vers les établissements d’enseignements français. Demander à Campus France de prendre en charge l’aide à l’orientation post-bac vers la France pour les élèves des établissements français à l’étranger et l’accompagnement logistique (Accès à l’information, aide à l’inscription, accès aux foyers et résidences étudiantes et bourses, CROUS, échanges, …).

EE.13 Consulter les communautés françaises éloignées des écoles AEFE et identifier les besoins d’offre pédagogique locale en français.

Aide au développement de structures FLAM (« Français LAngue Maternelle ») partout où nécessaires.

1.5 Gouvernance des établissements

EE.16 Renforcer les bonnes pratiques de gouvernance et de transparence.

Créer de nouveaux outils de communication plus simple et directs à portée des associations de parents d’élèves, des associations sportives et autres organes se rapportant aux établissements afin de créer une communication plus globale et simple d’accès et de favoriser la compréhension de chacun.

EE. 17 Renforcer le ramassage scolaire des écoles et en plafonner les coûts.

Mieux informer et accompagner

Le modèle social français, attaqué depuis des décennies par les libéraux et l’actuel gouvernement en particulier, comporte un volet, unique au monde, d’accompagnement social des Français·e·s résidant à l’étranger. La France promeut la solidarité avec ceux qui, même s’ils vivent hors du territoire national, se trouvent le plus en difficulté et ceux en situation de handicap, notamment dans les pays dont la panoplie d’aides sociales est limitée. Les budgets consacrés à ces aides ont eux aussi connu une tendance à la baisse alors que nos concitoyen·ne·s à l’étranger sont de plus en plus nombreux. La pandémie de COVID-19 et ses conséquences montrent actuellement l’urgence d’un renforcement des aides sociales à nos compatriotes dans le monde.

L’action consulaire, pilier central, avec l’éducation, de la présence française hors de France, constitue le relais de l’action de l’État et se doit d’être au cœur citoyen des Français établis hors de France. Suite aux coupes sombres par les gouvernements successifs en abandon de leur mission de service public, le budget du Ministère des Affaires étrangères et européennes ne représente pas plus de 1 % du budget de l’État. En 30 ans, le Quai d’Orsay a perdu plus de 50 % de ses effectifs dont 1/3 lors des 10 dernières années. La marche forcée à la réduction du service au citoyen doit être stoppée et inversée.

1.1 Impôts & Solidarité

PS.1 Obtenir la mise en place de formations spécifiques pour les Conseillers des Français de l’étranger sur les sujets de fiscalité et de retraites, car ces sujets sont complexes et évolutifs afin qu’ils aient une véritable expertise qui leur permettrait d’aider concrètement les concitoyens en situation difficile.

PS.2 Faire pression auprès de l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE), des députés et sénateurs des Français de l’étranger afin qu’ils se mobilisent pour que soit abrogé le prélèvement discriminatoire de la CSG pour les Français résidant hors de l’Union Européenne pour l’aligner sur celui des Français résidant dans les pays de l’UE.

PS.3 Demander la création au sein du bureau consulaire d’un dispositif d’aide à l’accompagnement pour les couples mixtes à l’étranger, les couples pacsés ou dont le mariage n’est pas reconnu localement en cas de situations de divorce ou de décès du/de la conjoint.e français.e notamment.

1.2 Protection sociale

PS.4 Insister sur la création d’un service spécifique auprès des caisses de retraite afin d’offrir un service complet et simple d’accès : site web, ligne téléphonique dédiée, aide à la liquidation de la retraite.

PS.5 Demander un Conseil Consulaire spécifique lors de crises majeures (covid19 ou autre) et informer largement les citoyens sur leurs gestions.

PS.6 Demander l’intégration du conseiller des français de l’étranger dans les réunions du conseil de commerce extérieur.

Mieux informer et accompagner

La culture française comprend la diffusion des valeurs qui font la France, la connaissance de son histoire, de sa littérature et de son théâtre, de sa connaissance académique, de son art de toutes les époques et de toutes les formes … mais elle accepte les différences et s’inscrit dans le cheminement universel de l’Humanité. A ce titre, elle est partie prenante du respect et du partage des cultures qui accueillent les Francais de l’Etranger. Promouvoir la culture française, c’est encourager aussi les interactions avec les pays qui nous accueillent, c’est mieux comprendre l’autre, c’est favoriser le dialogue entre les peuples, c’est œuvrer pour la paix et la fraternité.

Instituts Français & Alliances françaises

CP.1 Redonner à l’Institut français le rôle qu’il avait de lieu de rencontre pour les communautés françaises et francophones. La dissémination de la médiathèque sans aucune concertation n’est pas acceptable.

CP.2 Demander l’augmentation des subventions allouées (programme 185).

CP.3 Renforcer le soutien aux Alliances Françaises dans leur rôle d’enseignement de la langue française et remettre en cause les activités concurrentes de l’Institut Français.

Événementiel & Associatif

CP.4. Au-delà des réceptions diplomatiques, organiser un 14 Juillet populaire et associatif (activités culturelles , BBQ…. ) directement organisé par les associations françaises locales.

CP.5 Encourager l’organisation de festivals francophones avec les associations locales et initiatives citoyennes.

CP.6 Développer des projets culturels en partenariat avec les territoires et associations locales, tels qu’un club ciné franco-coréen, un jardin partagé…

CP.7 Amplifier la coopération entre artistes et scientifiques via l’organisation d’évènements en partenariat avec des chercheur.s dans les établissements locaux (Fêtes de la science, Cafés scientifiques, Expositions photographiques…)

CP.8 Développer la promotion de la culture locale, notamment dans les établissements d’enseignement.

Lexique

AEFE Agence pour l’enseignement français à l’étranger.

AESH Accompagnant des Élèves en Situation de Handicap

AF Alliance Française

AFE Assemblée des Français de l’Étranger

AVS Auxiliaire de Vie Scolaire

CJUE Cour de Justice de l’Union Européenne

CFE Caisse des Français de l’Étranger

CNED Centre National de l’Enseignement à Distance

CROUS Centre Régional des Oeuvres Universitaires et Scolaires.

CSG Contribution Sociale Généralisée

DELF Diplôme d’Étude en Langue Française

E3D Établissement en Démarche de Développement Durable

EBEP Élève à Besoin Éducatifs Particuliers

FdE Français de l’Étranger

FLAM Français LAngue Maternelle

IF Instituts Français

IMP Indémnité pour Mission Particulière

IPPA Indice Paritaire de Pouvoir d’Achat

MEAE Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères

Programme 151: Programme budgétaire du MEAE pour les “Français de l’Étranger et Affaires Consulaires”

PPP Partenariat Public-Privé

SCAC Service de Coopération et d’Action Culturelle

VIE Volontariat International en Entreprise

Nos événements passés 

Nos événements passés 

Nos événements passés 

Retrouvez aussi nos actus et autres informations pratiques sur nos réseaux sociaux.

Suivez nous également sur Facebook et Instagram.

Suggestions

N’hésitez pas à nous contacter pour nous faire part d’autres informations et bons plans pour enrichir le contenu de ce site au bénéfice de tous!